Allgäu / Souabe bavaroise

Culture

Lorsqu’on pense à l’Allgäu/la Souabe bavaroise, il nous vient en général une image : celle du château Neuschwanstein. Aujourd’hui encore, le château du roi Louis II de Bavière figure tout en haut du palmarès des destinations les plus prisées en Allemagne. 1,2 millions de visiteurs du monde entier se rendent chaque année à Füssen pour son célèbre château de conte de fées. On pense en effet rarement d’abord aux villes comme Augsbourg, Kempten, Memmingen, Wangen ou Nördlingen. Des lieux qui sont pourtant tous chargés d’histoire et donc très intéressants à visiter. Avec ses nombreux pignons ornementaux et ses portes et tours lui conférant un style médiéval, la ville de Memmingen en est le meilleur exemple.

Pour se plonger dans l’histoire fascinante de la Souabe bavaroise, rien de tel qu’une visite d’Augsbourg, surnommée « ville de la famille Fugger », ou du Temple Apollon-Grannus, l’un des plus importants vestiges romains situés au nord des Alpes. L’impératrice d’Autriche Élisabeth fait elle aussi encore partie intégrante de l’histoire de la région : l’ancien pavillon de chasse du duc Maximilien en Bavière, également appelé « château de Sissi », attire toujours les admirateurs de l’impératrice.

L’Allgäu/le district de Souabe est également une région très attachée à ses traditions. Ceci se manifeste notamment à travers le Viehscheid, équivalent en Allgäu de l’Almabtrieb (transhumance inverse ou retour d’estive) bavarois. En septembre, quand l’estive touche à sa fin, les veaux et les vaches laitières regagnent leur étable dans la vallée. Si l’alpage s’est bien déroulé, sans accident mortel pour le bétail, on décore les vaches de tête des troupeaux avec une jolie couronne tressée : ces vaches appelées Kranzkühe (vaches couronnées) sont souvent reprises sur des photos typiques de l’Allgäu. Une fois dans la vallée, les vaches retrouvent leurs propriétaires respectifs, généralement à l’occasion d’une fête accompagnée de musique et de dégustation de spécialités culinaires. Par ailleurs, pour vivre pleinement les coutumes de la région, il faut absolument participer à ses diverses fêtes historiques, riches en traditions.

Nature

Säuling, Hochvogel, Trettachspitze, Höfats, Nebelhorn et Hochgrat sont les sommets les plus connus de l’Allgäu. Du haut de quasiment chacun de ces sommets, on a une vue imprenable sur les lacs de montagne Alpsee, Forggensee ou Hopfensee. La ville de Füssen est entourée à elle seule de 9 lacs. Le Geopark Ries constitue une particularité géologique dans le district de Souabe. Le « Riesereignis » désignant l’impact d’une météorite qui a eu lieu il y a 14,5 millions d’année, marque encore le paysage de la région, tout comme la vallée du Danube entre l’Iller et le Lech qui figure parmi les plus grandes zones ripariennes connexes d’Allemagne. Ce paysage fait de l’Allgäu / de la Souabe bavaroise une région idéale pour des vacanciers actifs : dans les petites vallées latérales ou au bord des lacs, les randonneurs amateurs trouveront des sentiers courts et de niveau débutant, accessibles même en poussette. Les sportifs s’aventureront dans les préalpes, pour une randonnée de refuge en refuge. On y trouve les célèbres buronniers qui fabriquent encore du fromage selon la méthode traditionnelle. Les touristes les plus sportifs se rendront dans les hautes Alpes où les sentiers de montagne et les parcours de via ferrata nécessitent une bonne condition physique. Tout près du ciel, ils seront récompensés par une vue panoramique imprenable. Et la plupart du temps par un refuge de montagne qui propose de délicieuses spécialités régionales sous l’appellation « AlpGenuss ». Il y en a pour tous les goûts dans les Préalpes et Alpes bavaroises : VTT, ski et snowboard. Chacun peut choisir le programme en Allgäu qui lui plaît, en fonction de sa forme et de ses envies.

Gastronomie

L’Allgäu est considéré comme la fromagerie de l’Allemagne : la plupart des agriculteurs de la région sont encore aujourd’hui des producteurs de lait et c’est ici que l’on produit le plus de fromage dans tout le pays. Au début de l’été, les vachers conduisent leurs Brunes dans les pâturages de montagne. Les vaches y mangent des herbes aromatiques et de l’herbe fraîche, ce qui donne un goût plus épicé à leur lait. Les fermiers des montagnes en font du fromage, du beurre, de la crème liquide – ajoutez à cela un bon pain de campagne ou une brioche tressée et vous obtiendrez un casse-croûte idéal. Après une journée de travail éreintante à la ferme ou une longue randonnée en montagne, la gastronomie de la région permet de reprendre des forces : le Zwiebelrostbraten, roti de bœuf servi avec des oignons, et les Maultaschen, grosses ravioles souabes, ou encore les Geschwollene, spécialité de saucisse blanche, figurent sur les cartes de nombreux restaurants. Les Kässpatzen, plat le plus traditionnel, est préparé avec des spätzle recouverts de fromage de montagne au goût fort et beaucoup d’oignons frits. Le fromage le plus connu est le Bergkäse, le plus fort le Weißlacker. Inventé en Allgäu il y a près de 150 ans, il fut le premier fromage bavarois dont la fabrication est brevetée. Par ailleurs, il n’est pas étonnant que les fines herbes occupent également une place importante dans la cuisine de la région car les Alpes de l’Allgäu sont considérées comme la montagne d’Allemagne la plus riche en variétés d’herbes aromatiques. Au bord du lac de Constance, les produits locaux sont le poisson et le vin. Dans le sud de l’Allgäu, les restaurants proposent des truites fraîches de la vallée de la Günz, le plus long système fluvial de Bavière. Côté desserts, citons le Zwetschgendatschi (gâteau aux quetsches) d’Augsbourg. Les habitants de la ville se targuent d’avoir inventé ce gâteau. Réalisé avec une pâte brisée selon la recette originale, il est considéré comme la spécialité culinaire d’Augsbourg.