Franconie

Culture

La Franconie abrite la ville mondialement connue de Bayreuth, célèbre à travers Wagner, dont la  « colline verte » (Grüner Hügel) attire chaque année à la fin de l’été des passionnés d’opéra venus du monde entier. L’opéra des Margraves (markgräfliches Opernhaus), qui fut la véritable raison de l’intérêt que porta Wagner à Bayreuth, est classé au Patrimoine mondial de l’UNESCO depuis juin 2012. Cela fait bien longtemps que l’UNESCO s’est rendu compte de l’importance de la culture en Franconie : 4 sites reconnus Patrimoine de l’humanité se trouvent au nord du Danube : le centre historique de Bamberg, la Résidence de Wurtzbourg réalisée par Balthasar Neumann et le limes près de Weißenburg en Bavière en font partie. Mais ce n’est pas tout ce dont la Franconie peut être fière. Mais toutes les villes et communes de Franconie ont des curiosités à offrir : que ce soit des châteaux, des châteaux forts, des résidences et des monastères ou encore des églises et des centres-villes historiques. Les villes libres d’Empire d’autrefois telles que Rothenburg ob der Tauber ou Dinkelsbühl ont conservé leur centre médiéval avec leur ensemble d’anciennes maisons à colombage. De remarquables églises et résidences sont à découvrir dans les anciennes villes épiscopales comme Bamberg ou Eichstätt, mais aussi dans le centre historique de l’ancienne ville impériale de Nuremberg. Aujourd’hui encore, ces magnifiques édifices et trésors culturels attirent les foules. Lorsqu’on se rend dans cette région riche en culture, on entreprend également toujours un voyage dans le passé : sur les circuits KulTour Pfaden, les visiteurs plongent dans 2000 ans d’histoire et de culture de la Franconie, de l’époque romaine à l’ère industrielle et l’intégration des territoires franconiens dans le royaume de Bavière, en passant par l’époque glorieuse des villes impériales franconiennes. Même les connaisseurs de la région s’étonneront toujours des nouvelles choses à découvrir.

Nature

La Franconie offre une nature très variée : avec une superficie d’environ 14 000 km², les parcs naturels occupent près de la moitié de cette destination prisée pour les vacances. Citons notamment le Naturpark Frankenwald et son massif schisteux, la forêt Spessart et ses chênes centenaires, le Naturpark Steigerwald connu entre autres pour ses vignobles, ou la Rhön et ses paysages idylliques. La nature fascinante de Franconie se découvre aussi dans le Naturpark Altmühltal, l’un des endroits les plus ensoleillés du sud de l’Allemagne. Chaque parc a son propre cachet. À travers les tourbières ombrotrophes ou les denses forêts de hêtres, à pied ou en vélo, un grand nombre de circuits de randonnée traversant la Franconie sont certifiés par des labels qualité et répondent à de hautes exigences. Le « Frankenweg » est l’un des 16 sentiers de randonnée certifiés de Franconie. Long de 520 km, il mène du Rennsteig dans la Forêt franconienne au Jura souabe. Sur le « Fränkisches Gebirgsweg » (chemin de montagne de Franconie) menant de la Forêt franconienne au Jura franconien, les randonneurs profitent de la nature à l’état pur mais peuvent aussi visiter de nombreux trésors culturels tels que le château Rabenstein et le parc Felsengarten Sanspareil. Au total, la Franconie compte plus de 40 000 kilomètres de sentiers de randonnée balisés. Ceux qui préfèrent découvrir les beautés de cette région à vélo apprécieront les nombreuses pistes cyclables très variées. Deux d’entre elles sont les seules pistes cyclables allemandes à avoir obtenu 5 étoiles par le Allgemeiner Deutscher Fahrrad-Club (association allemande de cyclisme) : la piste du Main « Main-Radweg » et la piste de la vallée de la Tauber « Liebliches Taubertal – Der Klassiker ». 3 autres ont obtenu 4 étoiles : la piste cyclable du Main à la Rhön « Vom Main zur Rhön », la piste de la Pegnitz « PegnitzRadweg » et la piste de la vallée de l’Aisch « Aischtalradweg ». Mais en Franconie, il n’y a pas que les circuits de randonnée ou de bicyclette qui permettent de se ressourcer : on peut aussi se rendre dans les stations thermales du Gesundheitspark Franken. Les trésors naturels des thermes tels que les sources thermales à teneur en fer, radon et en saumure naturelle ainsi que les nombreuses stations thermales historiques et le climat de moyenne montagne particulier font la particularité du programme bien-être en Franconie.

Gastronomie

Quand on pense à la cuisine franconienne, on pense d’abord aux Nürnberger Bratwürste, les fameuses saucisses grillées de Nuremberg, aux Lebkuchen (un genre de pain d’épices) et au vin de Franconie, embouteillé et servi dans une bouteille ronde et plate appelée Bocksbeutel. Impressionnantes sur le plan architectonique, les œnothèques franconiennes constituent l’endroit idéal pour découvrir la diversité des vins de Franconie. Ici, le thème du vin et de l’architecture est lié aux plaisirs des yeux et du palais. Aménagés dans un cadre moderne, les domaines viticoles historiques ont notamment été transformés en véritables sites de découverte du vin. Les amateurs de vin y ont non seulement la possibilité de déguster des vins mais aussi de discuter avec les vignerons de la région. S’il est évident que la Franconie est une région idéale pour les connaisseurs de vins, elle n’en est pas moins intéressante pour les amateurs de bière puisque c’est en Franconie que l’on compte le plus de brasseries au monde : environ 300. Autour d’une Seidla, nom donné à la chope de bière en Franconie, on consomme souvent une Schäufela, épaule de porc rôtie au four, des Aischgründer Karpfen, carpes de l’Aisch frites, ou des Saure Zipfel, saucisses cuites dans une marinade de vinaigre. Ces classiques de la gastronomie franconienne se retrouvent naturellement dans la région, tout comme la cuisine gastronomique moderne qui cherche souvent son inspiration dans les recettes traditionnelles afin de les réinventer avec des produits régionaux.

Communiqué de presse:

Version texte

Texte:

(, 52 KB)