Haute-Bavière

Culture

Les châteaux tels que le Herrenchiemsee, les monastères tels que le monastère d’Ettal, des lieux de pèlerinage tels que la Wieskirche ou le plus long château fort à Burghausen sont célèbres bien au-delà des frontières de la Bavière. Les touristes apprécient aussi la Haute-Bavière, en particulier pour son histoire et ses traditions qui, aujourd’hui encore, se vivent pleinement. Notamment le retour d’estive célébré tous les ans, l’installation de l’arbre de mai, mais aussi la multitude de fêtes liturgiques et de fêtes foraines ou le Goaßlschnoizn, coutume consistant à agiter un fouet qui provoque un claquement lorsqu’on change rapidement de sens. Les musées des traditions bavaroises présentent de telles coutumes en détail. Des expositions de haut vol telles que celles tenues au Deutsches Museum tentent d’expliquer ce qui fait la cohésion du monde. Établi à Munich, il est d’ailleurs le plus grand musée des sciences naturelles et techniques au monde. La capitale de la Bavière affiche la plus haute densité de musées et galeries de toute la Haute-Bavière qui sont, en raison de leurs expositions de grande qualité, bien plus que des attractions touristiques pour les jours de mauvais temps. En plus des musées établis depuis longtemps tels que les 3 Pinacothèques, la Glyptothèque et la Haus der Kunst (Maison de l’art), Munich enrichit sans cesse son offre de collections. Notamment avec le musée Brandhorst (inauguré en mai 2009), le musée égyptien (ouverture prévue en 2013), ou le centre de documentation sur le nazisme (ouverture prévue en 2014). 

Nature

La Haute-Bavière correspond à la région située entre le Lech et la Salzach, entre la vallée de l’Altmühl, les Alpes bavaroises et le Chiemgau. Les montagnes de la région s’étendent des falaises du massif du Wetterstein à l’ouest abritant le Zugspitze, plus haut sommet d’Allemagne, aux Alpes de Berchtesgaden (avec le parc national de Berchtesgaden) à l’est, en passant par le massif des Karwendel. Les moins alpinistes peuvent tout à fait rester dans les vallées et faire le tour des lacs de montagne comme le Schliersee et le Königsee, à pied ou en vélo. Situé en altitude à env. 5 km au sud du Schliersee, le lac Spitzingsee culmine à 1000 m au-dessus du niveau de la mer. D’une superficie de 28 ha, il est le plus grand lac de haute montagne du land. Derrière lui se dressent le massif du Mangfallgebirge et les Alpes bavaroises. Ceux qui aiment la marche dans la nature apprécieront à coup sûr le nouveau Lechweg (sentier du Lech) qui ne fut officiellement inauguré qu’à l’été 2012. Long de 125 km, ce sentier de grande randonnée mène à travers l’une des rares zones fluviales sauvages européennes encore intactes : de la source de la rivière Lech dans le lac Formarinsee aux chutes du Lech à Füssen, en passant par Lech am Arlberg ainsi que les parcs naturels tyroliens Lechtal et Reutte. Ainsi, la Haute-Bavière réunit les conditions idéales pour les touristes sportifs et moins sportifs, son offre allant de la randonnée, du VTT et de la luge aux simples chemins de promenade en vallée. Les vacanciers en quête de repos y trouvent leur compte et les sportifs peuvent profiter des loisirs proposés dans les alpes.

Gastronomie

La bière joue un rôle important en Haute-Bavière. Cela s’explique par le fait qu’il n’y a aucun autre endroit au monde où le houblon pousse aussi bien. En Haute-Bavière se trouve une partie de l’Hallertau qui, avec une superficie de 18 000 ha, est la plus grande zone de culture du houblon d’Allemagne mais aussi la plus grande région de culture connexe au monde. Depuis le VIIIe siècle, cette dernière s’étend sur 4 arrondissements : Pfaffenhofen a.d. Ilm, Kelheim, Freising et Landshut. La cuisine rustique traditionnelle de la région, incluant les Knödel (spécialités de boulettes), les saucisses et les rôtis, sert de base à la consommation de bière. Parmi les grands classiques figurent les Weißwürste mit Brezn und süßem Senf (saucisses blanches servies avec un bretzel et une moutarde douce), les Fleischpflanzerl (spécialités de boulettes de viande), le Leberkäse (pain de viande), les Semmelknödel (boulettes au pain), le Schweinsbraten (rôti de porc), la bayrische Wurstsalat (salade de cervelas bavaroise), Obazda (spécialité fromagère) et, en dessert, une Dampfnudel (boule au levain cuite à l’étuvée). En Haute-Bavière, les casse-croûtes typiques se consomment partout : dans une brasserie de plein air en campagne, dans un chalet de montagne, mais aussi dans une grande brasserie comme la Hofbräuhaus de Munich ou dans l’une des nombreuses auberges des centres-villes de la région.

Communiqué de presse:

Version texte